Le petit déjeuner, le repas le plus important de la journée ?

Publié le jeudi 08 juin 2017 à 08:50 dans Actualités

"Le petit déjeuner, est il le repas le plus important de la journée? "

 

le petit déjeuner le repas indispensable de la journée

 

Depuis notre enfance, les mamans, le milieu scolaire ou encore la télévision cessent de nous répéter que le petit déjeuner est le repas indispensable pour tenir toute la matinée. D'après les idées reçues, sans lui, nous risquons l'hypoglycémie ou un malaise. Seriez vous répondre à cette question : pourquoi prenons nous un petit déjeuner ? certaines personnes répondront " je ne pars jamais le ventre vide, c'est une question d'habitude et d'équilibre alimentaire ", d'autres " j'ai toujours pris un petit déjeuner depuis mon enfance ", et puis nous pourrions également avoir " impossible de partir sans petit déjeuner sinon à 11h - 11h30, je vais avoir faim ", et nous avons une ultime catégorie des personnes au régime " le petit déjeuner est le seul repas de la journée où j'ai le droit de manger du sucre, je ne vais surtout pas le rater, je suis même préssé à l'idée de le prendre  ".

Parmi toutes ces réponses possible, on peut remarquer qu'elles sont toutes associées à de l'anticipation, à une question d'automatisme ou à de la peur d'avoir faim plus tard. Aucunes de ces réponses, ne réflétent l'écoute de ces sensations alimentaires, nous sommes des robots qui appliquons les régles de l'équilibre alimentaire, sans réellement savoir si notre corps est demandeur. Lorsque notre corps a besoin d'énergie donc de calorie, il nous déclenche la sensation de faim. Je ne vous parle pas de petit creux, d'envie de manger, ou de petits gargouillis, je vous parle des vrais symptomes de la faim comme des gargouillis intenses et répétitifs, un estomac qui se creuse, une sensation d'acidité et de vide dans l'estomac. Se sont eux les éléments déclencheurs d'une prise alimentaire. Physiologiquement, seul l'écoute des symptomes de la faim et du rassasiement peuvent définir de façon concréte notre besoin d'énergie. Lorsque nous anticipons notre faim, nous avons donc tendance à manger plus en quantité. Prenons l'exemple d'une journée basique :

  • Une personne lambda prend toujours son petit déjeuner avant de partir au travail : café, jus d'orange, 3 tranches de pain de mie beurre confiture = 325 calories . Elle n'avait pas faim au moment du petit déjeuner, mais par peur d'avoir faim dans la matinée elle prend toujours un petit déjeuner complet. Elle arrive à 12h avec de léger gargouillis, et prend un repas complet pour être sur de ne pas avoir faim dans l'après midi et d'être capable d'attendre jusqu'au soir. Cette personne n'écoute donc jamais ces sensations alimentaires, elle anticipe toujours sa faim. Elle ne sait pas réellement si elle donne assez ou trop d'énergie à son corps. Avec le temps, les calories données en plus pendant les repas ou en dehors seront stockées, et une prise de poids débutera. 

 

  • Une personne Y ne prend pas de petit déjeuner le matin car elle n'en ressent pas le besoin. Il lui arrive d'avoir une faim avec des gargouillis vers 10h30 - 11h, elle prend alors une pom pote ( 61 calories )  et/ou une madelaine ( 95 calories ). Cette petite collation lui permet d'apaiser sa faim sans anticipation jusqu'au repas du midi. A l'écoute de ces sensations de faim et de rassasiement, elle mange à midi sans avoir peur d'avoir faim dans l'après midi. Il lui arrive de s'arrêter au plat principal et de garder son dessert plus tard dans l'après midi si la faim se représente. Cette personne est attentive à son corps et aux besoins qui lui demandent. Son corps stock des calories en plus que très rarement. Elle est donc moins exposée à une prise de poids que la personne lambda. 

 

La question n'est pas de savoir si le petit déjeuner est le repas indispensable de la journée mais de savoir pourquoi nous le prenons lui et tous les autres repas de la journée. La société nous rabache sans cesse que nous devons respecter 3 repas par jour, que nous devons manger équilibrer, limiter le sucre et le gras, et des repas complets pour ne pas grignoter entre les repas. Pourtant malgrè ces recommandations, le surpoids et l'obésité ne cesse d'augmenter. Bon nombre de mes patientes ont suivi ces recommandations et pourtant aucune perte de poids. Pire, elle développe au fur et à mesure des troubles du comportements alimentaires ( compulsions, réconfort émotionnel par l'alimentation ). Il est important de s'éloigner de ce mode robotique qui nous pousse à nous éloigner de nos sensations alimentaires. Observer votre alimentation, demandez vous pourquoi vous prenez un repas? Apprenez à écouter votre faim, vous verrez vos repas diminuer sans frustration. 

Il est indispensable de varier son plaisir alimentaire, si la faim se présente au petit déjeuner, n'hésitez pas à le varier. Prenez toujours le temps de déguster et d'apprécier ce que vous mangez. Pour conclure, voici une recette pour le petit déjeuner ou une petite collation si la faim se présente. Ne vous comparez jamais aux autres, votre comportement alimentaire est unique.

Dans un bol :

Déposez le muesli ( la quantité ne doit pas être une routine, vous devez vous servir en fonction de la faim de votre corps sans anticipation 

Versez du lait de vache ou d'avoine ou d'amande pour humidifier le muesli

Déposez des fruits et amande à croquer

 

 

Retour en haut de page

Le petit déjeuner, le repas le plus important de la journée ?